Entrevue avec Phoenix 6 décembre 2009

28 Juil

Il fait mauvais, il fait frette, on annonce une tempête de neige, je suis en fin de session et complètement submergée entre les 1001 remises qui tombent toujours en même temps. Je visionne des entrevues qui ont déjà été accordées par le groupe et je remarque une dynamique : elles sont souvent avec 2 membres du groupe. J’espère fortement tomber sur Thomas, le leadsinger et mari de Sofia Coppola. Par contre, je me rends compte d’un autre détail non-négligeable…Ils se la jouent tous très décontract, et sont borderline arrogants en entrevue. J’ai intérêt à bien savoir patiner et à être bien renseignée, sous peine de me faire rabrouer cash par ces récentes icônes du rock moderne.

Arrivée au sous-sol du Métropolis -les entrevues ont lieu dans les loges- je me rends compte que l’entourage de Phoenix est beaucoup plus imposant que celui de LaRoux (constitué de 5-7 hipsters londoniens clairement en dessous de la majorité internationale). On aura seulement 15 minutes et nous sommes les premiers…Mon caméraman/monteur Mathieu et moi sentons le stress monter à son paroxysme. Je demande quels membres va-t-on m’envoyer…Mystère et boule de gomme…Ce n’est que quelques instants plus tard que j’aperçois Deck et Christian passer la porte. Je dois avouer cacher une certaine déception, mais Deck est tellement mignon que j’en perds mes moyens et que je maltraite même à une reprise la langue française. Mes prédictions s’avèrent fondées, ils répondent à mes questions de manière concise -tout le contraire de LaRoux- , mais du moins ils demeurent assez plaisants (comparativement à certaines entrevues trouvées sur youtube, ils sont fort sympathiques même).

L’on vient nous dire que nos 15 minutes sont écoulées depuis quelques moments déjà, Deck et Christian ne sont pas stressés, ils prennent leur temps. Je glisse au passage que je n’ai pas de billet pour le spectacle de ce soir et que tous mes amis en ont -oui je sais j’en voulais un- … Deck part, va faire quelque vérifications, le show est Sold Out et il ne peut rien faire. On remballe nos affaires, il revient brièvement me dire que tout est beau, je suis sur la guestlist du band avec un plus 1. Comme on dit en bon québécois je CAPOTE.

À peine le temps de revenir chez moi et de retourner dans un Métropolis plus que bondé, j’assiste à un show qui me semble excellent, mais pas autant que la performance précédente au Cabaret La Tulipe selon les dires de mes amis. Renseignée par les membres du band, je sais que l’after a lieu au Velvet, bien avant que l’endroit devienne beaucoup trop « sélect ». Entourée d’une foule de hipsters, de top modèles, de gens branchés et de Béatrice Martin aka. Coeur de Pirate, je dois avouer avoir passé une soirée qui restera à jamais gravée dans ma mémoire, le tout se clôturant féériquement par une tempête de neige.

Vivement le retour de Phoenix à Montréal !

-tous droits réservés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :